7 astuces pour simplifier son solobusiness

7 astuces pour simplifier son solobusiness

Ce n’est pas un secret, le quotidien d’une solopreneure est très chargé. Entre les projets clients, le marketing à faire, les contenus à créer, l’administratif à gérer, cela peut devenir très vite fatiguant. Face à cela, il est plus que nécessaire donc de trouver des hacks pour se simplifier la vie, et d’éviter d’être submergée par les to do lists qui semblent parfois interminables et la multitude de choses à se rappeler histoire de bien charger le mental. Ce qui n’arrange pas les choses.

Heureusement, on peut éviter que ces situations catastrophiques, et c’est justement que j’avais envie de partager avec toi aujourd’hui. 7 astuces pratiques pour simplifier le solobusiness et arrêter d’avoir constamment la tête sous l’eau. C’est parti mon kiki !

1. Eliminer le superflu dans les outils

Peut être que tu as 3 boîtes mails, un compte Trello et un compte Asana. Et demande-toi, est-ce que c’est nécessaire d’avoir autant ? C’est plutôt logique, plus on a d’outils, plus les choses à gérer augmente.  Et ce n’est pas bon ni pour ton organisation ni pour ta productivité. Il se pourrait même que tu fasses les choses deux fois. T’imagines un peu ?

Alors aujourd’hui, je t’invite à prendre du temps pour faire l’inventaire de tes outils.

  • Est-ce que c’est utile ?
  • Est-ce que c’est un doublon ?
  • Est-ce que tu l’utilises encore ?
  • Est-ce que le retour sur investissement en vaut la peine ?

Et à éliminer tout ce qui ne te sert plus, tu me remercieras plus tard.

2. Concentre tes efforts sur un ou deux réseaux sociaux

Les réseaux sociaux en plus d’être une source de distraction, peuvent très vite nous submerger quand on est entrepreneure. Forcément, il faut être visible pour que notre clientèle cible puisse entendre parler de nous. Cette phrase a une part de vérité mais pas tout à fait. Construire une présence sur les réseaux sociaux ne veut pas dire être présent sur tous les réseaux sociaux, nuance ! Oui, il faut être visible, mais il faut être visible là où se trouvent les clients. Et pour cela, tu dois te mettre à la place de ta cible pour savoir où est-ce qu’elle chercherait la réponse si elle avait un problème.

N’oublie pas que tu es un dirigeant d’entreprise, tu dois donc penser comme un vrai dirigeant. Notre métier à nous n’est pas d’être Community Manager mais piloter notre business pour avoir du résultat. Au lieu de s’éparpiller, tu obtiendras davantage de résultats en te concentrant sur un ou deux médias maximum. De cette façon,  tu seras plus constante dans ta stratégie et tes publications, car oui la clé c’est la constance.

3. Commence à mettre en place une banque de contenus pour tes réseaux sociaux

Une fois que tu sais sur quel réseau social tu vas te concentrer. La prochaine étape à faire c’est de mettre en place une banque de contenus pour te faciliter la vie. Cela te permettra de gagner du temps et de recycler. De cette façon, tu ne seras pas en panne de contenus.

Comment s’y prendre ? En créant des catégories pour chaque type de publications : citations, article de blog, promotion, etc. ainsi tu auras des contenus que tu pourras réutiliser plus tard en faisant un copier coller ou en utilisant des outils comme Recurpost et SmarterQueue. Le premier dispose d’une version gratuite.

4. Structure ton travail et organise-toi avec des processus et en batchant le travail

Même si tu n’as pas encore une assistante ou si tu ne vas pas encore déléguer du travail. Organise ton travail comme si tu allais le faire. En créant des workflows, tu accompliras plus de choses de manière efficace. Si actuellement, tu passes encore beaucoup de temps à partir d’une page blanche, il est temps de t’y mettre sérieusement. A chaque fois que tu fais un truc que ce soit écrire un article de blog ou publier sur les réseaux sociaux, etc., n’oublies pas de faire une checklist des étapes que tu as suivi jusqu’à ce que tu termines la tâche. Comme ça, la prochaine fois que tu t’y mets, tu auras ta checklist et tu feras les choses plus machinalement. C’est vrai qu’au début ce n’est pas très fluide mais avec le temps ça deviendra un automatisme et ça te fera gagner du temps. Et tu peux faire le processus à chaque fois que tu fais quelque chose de nouveau.

4.1 Modélise et crée des templates

Les templates c’est la vie ! Piloter ton business sans template c’est comme faire la vaisselle alors que tu as un lave-vaisselle. Tu peux commencer par des choses simples : templates Canva, templates email. Ensuite une fois que tu t’y habitues tu peux appliquer ça à tous les niveaux. Et ce qui est bien avec les modèles, c’est que tu fournis du travail standardisé, ta qualité ne se détériore pas, au contraire il s’améliore en plus de te faciliter la vie.

4.2 Batcher le travail

Cela veut dire quoi ? C’est juste de regrouper les tâches similaires et les faire en une fois. Par exemple : répondre aux emails. Tu n’as pas besoin de les faires au fur et à mesure, tu peux le faire une ou deux fois uniquement par jour en consacrant par exemple 30 minutes dans ta journée. La création de contenu aussi, tu peux le faire en une seule fois, la planification de tes posts sur les réseaux sociaux.

5. Crée un cadre et des limites dans ton business

Le plus simple c’est par exemple des jours et des heures de travail. C’est pour ton bien et pour garder une relation saine avec tes clients. Je ne l’ai pas fait à mes débuts et je me suis retrouvée à travailler à 23 heures du soir. Pas top pour la vie privée tout ça.

Tu peux également définir dès le début, quels sont les canaux de communication que vous allez utilisés, par mail, par téléphone, etc. Et tu dois t’y tenir. Nous sommes déjà noyées de notifications, pas la peine d’en rajouter d’autre. Tu adores tes clients, tout comme moi, et quand on les adore, on crée un cadre dans lequel ils vont se sentir à l’aise et en confiance. Si tout est dit dès le départ, ils ne râleront pas.

6. Automatise ce que tu peux

C’est tout aussi important d’automatiser tes processus, surtout quand tu commences à grandir. Nous avons la chance d’avoir de fabuleux outils comme Zapier, IFTT ou encore le petit dernier Automate.io alors il faut les utiliser.

Bien évidemment cela peut paraître difficile au début surtout quand on a des processus clairs. Mais quand tu auras commencé à le faire, et quand tu chercheras à l’améliorer. Tu verras par toi-même qu’il y a des choses que tu pourrais automatiser pour te faciliter la vie.

Tu peux commencer par des choses simples : créer un Pin automatiquement à chaque article publié par exemple. Tu peux le faire facilement avec IFTT.

Tu peux automatiser ta prise de rendez-vous de sorte à ce que ton potentiel client réserve un créneau, reçoit un email de confirmation avec le lien de la conférence automatiquement.

Je te laisse expérimenter et tu me diras ce que tu en penses !

7. Délègue

Je l’ai mis en dernier parce que c’est sa place. Tu ne peux pas déléguer ou en tout cas efficacement si tu n’as pas structuré ton travail de façon à ce que tu saches ce qui est important et ce qui est de ta responsabilité.

Alors quand tu pourras, délègue pour te sauver du temps, pour te décharger de ce que tu ne sais pas faire, ce que tu ne veux plus faire car cela ne crée pas de la valeur dans ton entreprise. C’est comme ça que tu pourras te développer.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
eleifend porta. commodo risus diam ut tempus nunc efficitur. elit. Praesent