L’audit fait partie de ma routine annuelle et je le fais aussi chaque trimestre. Chaque composant de mon business passe obligatoirement par cette étape : positionnement, offre, outils, systèmes, clients, toute mon activité en gros.

Il est très intéressant de prendre le temps d'analyser les choses pour voir ce qui fonctionne et ce qui peut être amélioré ou éliminé.

Je me suis promis aussi que de temps en temps, je partagerai mes coulisses de gestion, du coup, l'audit serait un bon début 🙂

Tout le sujet de cet article : je te montre comment auditer son business pas à pas.

Première étape : dresser un bilan global

Comme on est en fin d’année, j’ai dressé une liste assez exhaustive de toutes les actions que j'ai menées ces 12 derniers mois : les contenus que j'ai produits, les projets que j'ai réalisé, les emails envoyés, les clients avec qui j'ai travaillé, etc.

Ensuite je commence à classer :

  • ce que j'ai aimé, ce qui m'a pas emballé du tout ou que j'ai fait à contre cœur
  • ce qui m'a rapporté quelque chose, ce qui m'a fait perdre du temps

Je prends ensuite ce qui m'a emballé et qui m'a rapporté : je continue ces actions (voire je vais les améliorer)

Ce que j'ai fait à contre cœur et qui m'a rapporté : comment je peux rendre ça plus fun (ce que je vais pouvoir améliorer)

Ce que j'ai aimé et qui ne m'a rien apporté : voir comment faire pour que ça me rapporte

Ce qui ne m'a pas emballé et qui m'a fait perdre du temps : j'oublie

A cette étape, je peux déjà voir ce que je dois proposer comme offre, si c'est toujours en cohérence avec moi, les clients avec qui je vais travailler, les actions à mener.

J’en ai déjà parlé dans mon article planifier entièrement son année, je me répète un peu mais ce n’est pas grave.

1

Deuxième étape : auditer le système

Qu'est ce qui me fait perdre de l'argent, comment je peux faire pour gagner du temps.

Je reprends mes process, je regarde ce que je peux automatiser en fonction de mes dernières trouvailles (faut savoir que j'ai un wishlist d'outils, je ne les teste pas tous mais j'ai plus ou moins une idée des fonctionnalités. Et puis entre nous, je n’aurai pas le temps de tout tester même si j’adore ça !)

Quand je dois quitter un outil pour un autre, je pioche dans ma wishlist (et elle est longue mdr)

Je regarde si je peux enlever une étape.

Prenons un exemple, si trop de clic avant d'arriver sur une page, je regarde comment faire pour que mes clients arrivent plus facilement sur la page qui les intéresse. Souvent, prendre le lien direct de la page d'atterrissage suffit pour régler ce genre de problème, des fois il faut creuser.

Troisième étape : les outils

Comme je suis toujours à l’affût des nouveautés, je n'hésite pas à auditer mes outils. C'est là que je vois si je n'ai pas deux outils qui fait la même chose, si le ROI est positif, si un outil est devenu obsolète etc.

Une fois que j'ai tout checké, je supprime mes comptes. J'en garde juste quelques un pour mes tutoriels.

giphy.gif

Quatrième : les KPI

Je sors mon tableau de bord, je regarde si j'ai atteint mes objectifs. Bon cette année clairement pas, il ne faut pas se leurrer non plus. J’ai rien fait pour les atteindre. Trop d’excuses, trop de blocages. Bref, je t’épargne toute la liste.

J'analyse pourquoi je n'ai pas atteint mes objectifs. Tout est chiffre ici, parce que c'est mesurable et on peut faire une projection.

Si tu es intéressé par ce que je mets dans mon tableau de bord, n'hésite pas à me le dire.

Et j'améliore ce qui a été correcte, je supprime les pertes de temps.

Cinquième : Plan d'action

Oui, on n'analyse pas les choses, juste pour le plaisir d'analyser ! Une fois que tout a été vu, on repart avec un nouveau PA pour l’année et les 90 prochains jours avec les améliorations à faire.

Je ne sais pas si tu le sais mais j’aime bien travailler sur un sprint de 90 jours. Ce n’est pas trop long, ni trop court non plus.

Laissez un commentaire